Développement personnel, Outils, Réflexion

On décompresse un peu aujourd’hui ?

Enfin ! J’ai fait le premier séminaire de ma vie le weekend dernier et c’est le premier d’une longue série, je peux vous dire !

C’était beaucoup plus intense que je le pensais ! J’ai réellement cru que j’allais au club med avec 2-3 cartes de visites et que je siroterai quelques piñas coladas (en vrai je n’aime pas les piñas coladas, mais pour l’exemple je trouvais ça parfaitement imagé) !

Bon j’exagère ! Tout simplement que je n’imaginais pas mon énergie descendre aussi vite. On accumule beaucoup d’informations, on prend des notes et on échange également avec les participants. Bref c’est du taf ! Mais j’ai kiffé ! Peu importe la thématique sur laquelle vous voulez apprendre, je vous recommande vraiment les évènements : vous sortirez de votre zone de confort, apprendrez et en ressortirez grandi ! Si, bien sûr vous respectez la seule obligation : partir l’esprit ouvert… Je vous le dis… je suis une « madame je sais tout » et ce jour-là j’ai compris qu’il fallait que je me taise et écoute… Car s’ils ont ce que veux, il y a forcément beaucoup de choses que je n’ai pas compris.

Je joue les élèves studieuses 🙂

Je reviendrai l’année prochaine promis QLRR Live et cette fois en VIP !

Je me perds comme d’hab c’est l’effet de la blablattitude !

Aujourd’hui j’ai envie d’aborder un concept clé du développement personnel : le lâché prise !

En effet, ce weekend j’ai réalisé que je voulais trop avoir le contrôle sur ma vie, à trop insister là-dessus, je me crée un stress qui n’a pas lieu d’être au lieu de profiter pleinement de l’instant présent ! Vraiment, se faire des soucis pour des choses qui n’ont pas encore eu lieu et qui n’arriveront peut-être jamais enlève toute la magie au moment que nous vivons ! Je ne me rendais vraiment pas compte que j’étais une contrôle freak à ce point ! Cette émotion est tellement sournoise, elle se pose un milliard de questions à votre place ! Putin, heureusement que je ne suis pas cardiaque ! Je réalise de plus en plus que la clé c’est tout simplement faire de son mieux avec ce qu’on a (ça ne veut pas dire s’asseoir en tailleur toute la journée en récitant des mantras… quoi que…) . Vraiment faites tout ce que vous êtes capables de faire et puis détendez vous ! Ce prendre la tête ne règlera pas mieux le problème. On l’oublie souvent, moi la première. Mais chaque instant doit se vivre et non être redouté sinon on n’avance pas.

Et comment on fait ?

On respire un bon coup, on visualise le pire. On voit si on est capable de vivre avec le pire, et si c’est oui on relâche les épaules ! Tout va bien ! La peur est affaiblie ou mieux détruite et on avance !

C’est une belle piqûre de rappel !

 

With Love and Light

Audrey

 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *